45, rue d'Ulm

75005 Paris

geg@ens.fr

© Groupe d'études géopolitiques, janvier 2018.

  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon

Partager

  • White Facebook Icon
  • Blanc Twitter Icon

Langues

UNE CERTAINE IDÉE DE L'EUROPE 

Construire un débat intellectuel à l'échelle continentale

Six leçons magistrales à Paris 

Toni Negri
Alain Badiou
Elisabeth Roudinesco
Thomas Piketty
Myriam Revault
d'Allonnes
Patrick Boucheron
Six grandes conférences européennes au printemps 2018
Un cycle innovant et lauréat de l'Appel à Initiatives Etudiantes PSL

L’Europe, pendant la plus grande partie de son histoire, a été une idée.

Elle servait à signifier un profond désir de circulation et de liberté autant qu’un souci de rigueur et de polémique. Comme le montre Marc Fumaroli dans une étude classique, la République des lettres se moquait des régimes plus ou moins despotiques qui l’entrecoupaient et la divisaient. À Milan ou à Paris on se lisait fougueusement, entre Bruxelles et Vienne on se copiait passionnément.

 

Aujourd'hui alors même que l’Europe est devenue une institution, elle n’est pas, ou de moins en moins, une idée. La classe intellectuelle qui travaille à faire l’Europe n’est plus à proprement parler composée d’intellectuels mais d’experts, d'excellente qualité, en droit, en administration, en gestion ou en économie. Si bien que la question se pose : Bruxelles est-elle devenue une Cité interdite à laquelle le débat public, ses animatrices et ses animateurs n’auraient plus vraiment accès ?

Force est de constater qu'on peut avoir exploré un large pan des problèmes du monde contemporain durant une carrière intellectuelle internationalement reconnue, sans avoir eu tout à fait l’occasion de proposer une oeuvre qui éclaire à partir de quelques propositions le débat européen. Pire, personne ne donne le ton de ces débats et la polémique en Europe est abandonnée aux nouveaux nationalismes qui tirent profit de la caricature d’une institution froide, mal incarnée et mal pensée.

 

Et le comble, à l’ère du numérique et alors que la première génération ERASMUS arrive aux affaires, est que jamais les idées n’ont si peu circulé entre les cités européennes. Entre les croisades patriotiques des uns et le tropisme atlantiste des autres, il semblerait que les penseurs européens et les intellectuelles européennes n’aient plus le temps de se lire, ni même de se copier.

 

Ce printemps à Paris et dans une dizaine d'autres villes en Europe, six penseurs internationalement reconnus pour l’envergure de leurs travaux vont être amenés à parler, pour la première fois, de leur idée d’Europe, ouvrant ainsi de nouvelles perspectives, de nouveaux chemins à parcourir pour renouer les voies d'une Europe idéale, pleinement politique — une certaine idée de l'Europe.

Une certaine idée de l'Europe

Paris
 

Qui sommes-nous ?

Le Groupe d’études géopolitiques est une association domiciliée à l’Ecole Normale Supérieure de la rue d'Ulm qui réunit plus d'une centaine d'étudiantes et étudiants, de jeunes universitaires et journalistes. 

À partir d'une compréhension singulière de la géopolitique à la française, nous soutenons la nécessité d'une approche plurilinguistique, interdisciplinare et multiscalaire afin d'envisager les crises sociales, économiques et politiques contemporaines. En partant de la constatation que l’Europe aujourd’hui s’est construite comme agrégat d'États-nations, et que son modèle semble peiner face à l’émergence des nouveaux nationalismes, le GEG propose d’analyser et de penser l’Europe en cherchant une réponse à la vague récente de rejet de ses institutions.

 

Le Groupe d'études géopolitiques cherche ainsi à concevoir l’Europe comme un ensemble fondamentalement géopolitique, interrogeant la pertinence du modèle de l’Etat-nation et celle d’un modèle post-national dépassant les cadres qui pourraient aujourd’hui représenter un frein à la bonne santé du bloc.

 

La question au cœur de notre réflexion est celle de l’échelle pertinente qui permet l’illustration du concept européen.

Nous tentons d'enrichir et d'informer cette réflexion grâce à quatre projets qui offrent des éléments théoriques et des analyses de l'actualité (La lettre du dimanche, Le Grand Continent) tout en proposant de nouveaux lieux uniques de débat (Les Mardi de l'Europe et Une certaine idée de l'Europe). 

Le Groupe d'études géopolitiques

avec le soutien de

 

Un débat sur l'échelle continentale

Une certaine idée de l'Europe se propose de réinventer le dialogue transnational en mobilisant les penseurs européens à l'échelle continentale. 

 

Afin de contribuer à constituer un espace de rencontre du débat public européen nous proposons la diffusion en direct de chacune des conférences dans plus d'une dizaine d'autres villes européennes.  

 

À chaque conférence une intellectuelle ou un penseur sera présent sur place pour répondre à partir du lieu de la retransmission aux leçons magistrales des intervenants.

 

À ces réactions réfléchies et immédiates répondront les conférenciers parisiens qui obtiendront une transcription traduite en français de chacune des contributions de ses correspondants. Chaque correspondance se fera ainsi à partir de l'interface adéquate : l'entretien public (publié sur le grand continent), le papier ou l'éditorial ou, même, la lettre privée. 

 

Ce système de correspondances offre aux penseurs invités l'occasion unique de recréer et de réécrire l'Europe comme idée, en inaugurant un débat continental dont on peut sentir parfois amèrement l'absence dans la sphère politique et intellectuelle contemporaine.

 
 
 
 

Six leçons magistrales à Paris 

Toni Negri
Alain Badiou
Elisabeth Roudinesco
Thomas Piketty
Myriam Revault
d'Allonnes
Patrick Boucheron