45, rue d'Ulm

75005 Paris

geg@ens.fr

© Groupe d'études géopolitiques, janvier 2018.

  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon

Partager

  • White Facebook Icon
  • Blanc Twitter Icon

Langues

Eléments biobliographiques

Philosophe et professeur émérite à l’École Normale Supérieure, fondateur du Centre international d’étude de la philosophie française contemporaine, militant politique au sein de l’Union des communistes de France marxiste-léniniste, Alain Badiou, à la fois dramaturge (L’Écharpe rouge, 1979) et romancier (Calme bloc ici-bas, 1997), est l’un des penseurs français les plus traduits au monde.

 

Dans son oeuvre composée de moment de fulgurance, d’écrits occasionnels et d’interventions politiques qui accompagnent des travaux de grande patience s’inscrivant dans le canon classique de la philosophie, l’Europe émerge avec une étonnante constance. Dans le recueil paru en 2003 sous le titre de Circonstances II, avec une capacité d’anticipation remarquable, Alain Badiou, faisait du couple et de l’opposition France/Allemagne le coeur d’une “nouvelle puissance” capable de continuer le “destin spirituel de l’Europe”. De plus, le référentiel des contradictions qui l’intéressait dans le huitième volume de Circonstances paru en septembre 2016, sous le titre Un parcours grec, était encore situé “en Europe, d’abord, sans doute, mais finalement dans le monde tel qu’il est”. Aussi, la question de l’articulation entre les échelles pertinentes de l’action politique a fini ainsi par occuper une place toute particulière dans sa pensée, comme le montre sa dernière publication, Éloge de la politique, une conversation avec Aude Lancelin, où il revient sur l’exigence d’une pensée multiscalaire, géopolitique dirions-nous, afin de parvenir à poser, à nouveaux frais, la question du politique.

Alain Badiou

9 avril 2018

 

9 avril 2018

Vers les autres profils